Roseval : le nouveau gastro du XXème


C’est lors des Omnivores à Moscou que Simone Tondo et Michael Greenwold se sont rencontrés et ont décidé de monter un restaurent ensemble.

Et c’est comme ça qu’est né le Roseval, un petit restaurant plein de charme.

Le cadre est simple mais tellement agréable. Les meubles viennent directement des Puces de St Ouen. Comme quoi on peut vraiment trouver des choses sympathiques.
L’équipe est juste adorable : nos deux chefs, une serveur et une sommelière qui nous vient directement du Chateaubrillant, donc autant vous dire qu’elle ne vous propose rien de mauvais.

Au Roseval c’est formule unique 4 plats pour 35€. Quoi demander de plus.
Les vins sont au verre à 5/7€ et si vous avez un petit creux, vous pouvez ajouter une assiette de fromages.

Les menus sont composés des produits de saisons et bien sur, de leur touche de créativité. On se retrouve avec des mélanges surprenants et des goûts qui explosent en bouche, tel qu’un Ris de Veau avec des jeunes pousses d’épinard revenue à la réglisse. Merveilleux.
Il y a aussi leur dessert, de ce soir, qui m’a épaté. Un mélange sucré-salé en associant de l’amande (sablé, glace) avec de l’huile d’olive et le tout parsemé de Pecorino rapé. C’était super bon ! Déroutant à la première bouchée mais juste parfait.


 

On sent qu’il y a un vrai potentiel dans ce restaurant et que ces deux chefs n’ont pas fini de nous surprendre.

Roseval
1, rue d’Euppatoria
75020 Paris
09 53 56 24 14

Publicités