La Buvette, la cave à vins de la rue Saint-Maur

Dans une petite échoppe, ancienne crèmerie, avec des faïences blanches aux murs, du carrelage typique et coloré et la peinture du bas des murs légèrement défraîchie, s’est installée, le 20 décembre dernier, La Buvette, une cave à vins tenue par Camille.

20130110_190924_0

À l’entrée, le nom s’affiche délicatement sur la baie vitrée grâce à un néon torsadé. Une fois la porte poussée, on pénètre dans un univers où les bouteilles prennent toute leur place, seules 3 petites tables et quelques chaises osent s’imposer pour détendre l’atmosphère « boutique » et cave à vins. Vous pouvez également vous accouder tranquillement sur le petit comptoir en bois pour échanger quelques mots avec Camille et surtout discuter de vin et attendre ses recommandations sur les petits trésors que l’on trouve, ici, dans sa cave.

Alors pour parler de perles, on a eu le droit de goûter à quelques petits crus fort sympathiques avant de faire son choix pour ramener les bouteilles à la maison – bah oui, c’est avant tout une cave.

20130110_192721

En 1er test, on s’est rabattue sur un Chateau Martet 2008 (Merlot) recommandé d’après nos exigences « palistiques ». Très bien. Rond sans être trop tannique, légèrement épicé mais pas boisé et cette chaleur qui vous ravit.
En 2ème test, quelque chose de beaucoup plus doux, fruité et léger : Une Poignée de Raisin (Côte du Rhône). Je suis beaucoup moins friande de ceci mais apprécie quand même la douceur et les arômes.
En 3ème test – et dernier, je vous rassure -, je suis tombée sur un OVNI – Objet Vignoble Non Identifié ;) – mais qui avait bien un nom, et celui-là on l’a noté car c’est un bijou : la Ferme Saint Martin, Les terres jaunes 2011 (Beaumes-de-Venise). Au nez, on a tout de suite eu cette note de fruits rouges pleins de soleil, avec une impression de prunes et de mûres, pour finalement se rabattre sur le pruneau. Voila, une belle odeur de crème de pruneaux. Et en bouche, cette touche liquoreuse de pruneaux mariée avec le goût du vin charnu vous sort un mariage étonnant et appétissant.

Mais surtout, n’oublions pas que c’est une cave, donc pour toute dégustation vous vous devez d’accompagner votre verre d’un petit quelque chose à vous mettre sous la dent. Il ne fallait pas me le demander deux fois, j’ai sauté sur le Gouda 48 mois et le magret séché et son beurre au piment d’espelette Bordier. Le tout, bien sûr, servit avec un bon pain de campagne.

Buvette_2

Laissez vous bercer par les recommandations de Camille et surtout, n’oubliez pas vos bouteilles en partant. :)

Les verres de vins tournent autour de 5€ et les assiettes vont de 2 à 12€. N’oubliez pas aussi le droit de bouchon à 8€ pour les dégustation sur place.

NB : Vous pouvez également prendre une bière Goutte d’or, brassée à Paris.

La Buvette
67, rue Saint-Maur
75011 Paris
Métro : Rue Saint-Maur L3

Publicités