Vivant Cave

20130124_195304_0

Voisin de son big-brother gastronomique, Vivant, ce bar à vins et cave à manger au doux nom de Vivant Cave, vous accueille en toute simplicité.

Fraîchement ouvert en octobre 2012, sur une structure équivalente au restaurant, tout en longueur. On vient ici pour découvrir de nouveaux crus, déguster de belles assiettes car malgré tout, les recettes et la cuisine sont pensées et élaborées par Pierre Jancou, chef hautement tatoué et renomé, et passer un bon moment.

Lorsqu’on a réservé à la Cave, on a le plaisir de découvrir en arrivant une merveilleuse poignée de porte qui se loge délicatement dans le creux de votre paume et dont la dentelle du design est agréable au toucher. Un détail qui a son importance – on a la même pour le restau. Une fois à l’intérieur, le cadre simple associant un sol rétro magnifique bleu et beige carrelé – cf Merce and the Muse – avec un grand bar en zinc métallisé, un mur de cave où sommeille multes bouteilles aux étiquettes originales et intéressantes, des tables en bois et marbre, et un escalier en bois jouant un rôle subtile dans l’ambiance du lieu. Un autre détail qui m’a aussi beaucoup plu, c’est les tuyaux cuivrés qui sillonnent le plafond et permettent de tenir et mettre en avant les lumières. Superbe idée.

Bon. Et si on parlait un peu de vins, non ?
Comme vous le savez, j’aime laisser les sommeliers et maîtres de maison m’apporter leurs crus. Je demande toujours un vin rouge, épicé mais pas trop boisé, fort et rond.
J’ai pu gouté en 1er verre Fable L-09, Le raisin et l’ange (Syrah). Un vin naturel avec une note de mûre. On était sur un vin plus doux que je pensais mais très bon tout de même. En 2ème verre, j’ai testé Clos Cristal, Hospices de Saumur (Saumur Champigny 2011). Bon aussi mais il ne m’a pas surpris. Puis, pour la touche final, le champagne ! Là, on est tombées sur une pur merveille, fruité sans être écoeurant, extra brut avec de belles bulles. Une bouteille de La Closerie les béguines de Jérôme Prévost.

Screen Shot 2013-01-25 at 3.05.36 PM

Mais n’oublions pas les accompagnements. En apéro, une petite rillettes de lapin délicieuse, un boudin-légumes racines succulent et parfumé, et une assiette de parmesan 4 ans idéale pour terminé un repas avec du champagne.

En gros, ne soyez pas trop déçu si vous ne pouvez pas avoir de place au restaurant, bon, il vaut vraiment la peine bien que ce soit un peu cher, rabattez-vous sur la cave, votre soirée sera tout de même réussie.

NB : verres de vins (4-10€), champagne (15€), entrées (8-20€), plats (16-24€), droit de bouchon 8€.

Vivant Cave
43, rue des Petites-Écuries
75010 Paris
Métro : Bonne nouvelle

Publicités