La Fine Mousse

20130210_230626_0

Alors jusque là, j’avais pour habitude de ranger les endroits que je découvrais et testais dans bar à vins ou bar à cocktails. Et bien, je viens de me rendre compte qu’il faut que j’ajoute la notion de bar à bières. :)

J’ai donc découvert la Fine Mousse.
C’était pour le lancement en France – officiel – de Brooklyn Brewery que cette occasion se présenta. Et quelle découverte. Je connaissais déjà la marque, pour avoir goûté au Glass quelques unes de ses bières – on tape – Lager et East India Pale Ale. Mais là, j’ai eu droit à un cours particulier sur la B.B. par Eric Ottaway, gérant de la société. J’avoue, j’ai été chanceuse sur ce point. On ne peut pas en dire autant pour lui, je n’arrêtais pas avec mes questions. Mais pourquoi ci, mais pourquoi ça. L’horreur.
Il m’a fait déguster quatre autres bières tout en m’expliquant leurs provenances, leurs process de fabrication et leurs spécificités. J’ai donc dégusté une Lager en pression (5,2%), une Local (9%), une Sorachi Ace (7,6%) avec ce goût fin de citronnelle (japonaise), une Black Chocolate Stout (10%) avec un goût surprenant de café et de chocolat, particulière, gourmande et idéal avec de la glace vanille (russe) et une Cuvée secrète.
J’ai quand même eu un gros coup de foudre sur la Cuvée Riesling secrète – une merveille, mais pas disponible à la vente. Une bière avec une odeur de vin naturel – vraiment – et un goût, bah pareil. On a l’impression de siroter du vin. J’ai adoré, un vrai bonheur tout en étant déroutant.

Bref.
La Fine Mousse, c’est un petit bar très charmant avec plein de bières artisanales, 20 pressions différentes et environ 150 en bouteille. Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs, et la blanche – white – ne sera pas forcément blanche. Bref, une longue histoire de brewer, fort intéressante, mais qui ne vaut le coup d’être partagée qu’autour d’une bière.
Un bar tout en longueur avec une rangée de pompes à bières, des murs en pierres, des coins pour se poser tranquillement et des sièges haut le long du bar pour profiter des serveurs et du service des bières.
Ici, elle se déguste au Galopin – verre similaire aux verres à vin, beaucoup utilisés en Italie pour déguster de la bière. Il faut avouer que c’est plus agréable qu’un verre de base et cela permet de rassembler tous les arômes lors de la première lampée. Un détails à ne pas négliger.

La Fine Mousse, comment voir et boire la bière autrement.

Fine Mousse
6, avenue Jean Aicard
75011 Paris
Métro Saint Maur L3

Publicités