La révolution du ‘dwich

dwich

Le midi, pour la plupart des travailleurs, la pause est courte ou les environs peu riches en lieux appétissants. Cela fait que l’option « sandwich », est souvent la plus répandue. Cependant, raz-le-bol des jambon-beurre chimiques, des pains caoutchouc, du gras et de la mayonnaise sans goût… pourquoi ne pourrait-on pas avoir de bons produits frais et sains dans un super morceau de pain ? Malheureusement, le sandwich d’hier, n’est plus suffisant.

Et bien figurez-vous que le problème a une solution.
Et oui, certains chefs sont conscients du phénomène « midivore » et ont décidé de se pencher sur le sujet avec grande attention. On connaît déjà la réputation d’Abri et ses sandwiches à étages plus que délicieux et très généreux. Aujourd’hui ce sont les chefs Frédéric Peneau – cofondateur du Chateaubriand et du Dauphin – et Grégory Marchand – Frenchie -, qui se lancent dans l’aventure.

Bientôt, la rue du Nil accueillera un petit nouveau, une sandwicherie gastronomique, aux influences new-yorkaises pour le design. Au menu du pastrami fait maison, du bon pain et des bagels… Les produits frais et bons, à l’honneur, bien sûr. Hâte. Super hâte.
Il faudra peut être renommer cette rue, Frenchie, car bientôt, on ne verra que ça.

De l’autre coté, Frédéric Peneau, grand amateur de kebab, nous prépare dans le coin d’Opéra, des kebabs de luxe. Attention, il nous sort le grand jeu, de la viande cuite à la broche – veau, agneau – et des frites maison. On sent aussi que la harissa nous en fera voir de toutes les couleurs.

Une vraie révolution du sandwich.
Avis aux « midivores », votre estomac aura bientôt trop de choix dans ses adresses de prédilection.

Abri, rue du faubourg Poissonnière – Ouvert du lundi au samedi
Frenchie to go, rue du Nil – Ouverture courant mai
Grillé, près de l’Opéra – Ouverture courant mars

Publicités