Épure, la cave de l’Agapé

20130228_211810

Dans la rue Mazarine, non loin d’Odéon et en face de l’Agapé Substence – le lab de l’Agapé – s’est ouvert y a 3 semaines, l’Épure. Une cave à vins naturels avec un bar en forme de bateau en bois clair.

Le lieu très… pure, mêlant mur en pierre de taille, bar en bois et lumière bleue, vous entoure de son étalage de bouteilles. Rouges à gauche, blancs à droite. facile pour s’y retrouver. Et puis, les prix sont indiqués en gros sur les bouteilles, on ne peut pas les louper, même sans lunette ou un peu pompette.

On nous propose une carte avec des vins au verre. Une jolie sélection. Il y a aussi le WoW – non, les geek, calmez-vous, y a pas réseau ni d’ordi, on ne va pas sortir la guilde ou les orcs, on se détend. Le WoW, c’est le Wine of the Week. Ils ouvrent chaque semaine un magnum de vin pour faire goûter aux plus curieux des petites merveilles. Et si vous désirez une bouteille, vous vous balader, vous faites votre choix et on vous la sert. A noter un droit de bouchon à 8€.

Après un bon coup d’oeil à la carte, quelques mots échangés chaleureusement avec le maître des lieux et un « habitué » de la maison, je me suis tournée vers un Au Suivant. Je crois que j’avais un peu de Brel en moi ce soir là. A ma déception, le stock était vide mais il m’a délicatement proposé dans la même couleur et sur les mêmes tons, un Amatéus Bobi (Saumur Champigny 2011). Chaleureux sans trop de caractère, ce premier vin fut agréable et parfait pour une mise en jambe.

Rejoins par la suite par l’équipe du Paris by Wine, pour découvrir et partager nos émotions sur l’endroit, nous avons opté pour une première bouteille, un Chateau Moulin, cuvée « piverts » (Bordeaux, Bénédicte et Grégoire Hubau). Un vin bien naturel qui – excusez moi du jargon – sent le cul. Un palais délicat et doux, pas trop charnu ni intense mais une certaine chaleur en fond de bouche. En deuxième bouteille, – bah oui, on est venu là pour tester, non – j’ai craqué sur le You are so beautiful (Pinot noir 2009), dernière cuvée avant le décès du maître vignoble. Un petit moment de silence en attendant la bouteille carafée. Celle-ci, plus naturelle que la précédente surement, nous a, au nez, embrumé nos sens, mais un goût moins étonnant qu’espéré. Doux, chaleureux, agréable.

Mais rassurez-vous, nous n’avons pas fait que boire. On vous propose aussi une petite carte d’amuses bouche et d’assiettes pour accompagner ces breuvages. Speck fumé au foin, coppa de Parme affinée, bresaola de boeuf, terrine du jour, burrata de Salerne, saint-nectaire fermier d’Auvergne… De quoi vous stimuler les papilles et l’appétit.
Par contre, ne vous attendez pas à un plateau qui déborde, c’est fin, très bon, mais en portions limitées.

Ouvert de 10h à 22h, du lundi au samedi
Cave à vin, bar de dégustation
Droit de bouchon à 8€ sur les bouteilles et magnums
Vin au verre de 5 à 14€, assiette et bouchée de 6 à 9€

Épure
33, rue Mazarine
75006 Paris
Métro Odéon L4, L10

Publicités