En quête d’émotions

Screenshot 2013-03-15 at 01.08.41

La conjoncture actuelle fait que tout est un peu passé en mode ralenti, en mode répétition. C’est le train-train à la maison, car on ne peut plus trop craquer tous les 3 mois et refaire la déco ; au bureau, bah vous ambitionniez de bouger car cela fait 4 ans et vous pensez avoir fait le tour mais y a pas forcément le poste que vous cherchez, alors vous restez. Au final, y a pas grand chose qui change. Métro-boulot-dodo. On est bien dedans.

C’est pourquoi, quand on sort, quand on décide de faire quelque chose de différent pour se changer un peu les idées, on part en quête d’émotions gustatives, de plaisir « palistique », d’arc en ciel de saveurs et de changement. Et oui, le changement, c’est maintenant, non ?

On aime notre quartier et revenir dans les lieux où on se sent bien mais aujourd’hui on accepte plus les cartes qui ne bougent pas. On serait capable de la ressortir, mot pour mot, à la virgule près. C’est mort. On ne remettra pas les pieds ici. On aime ces nouveaux bar à vins où on nous dit « désolé, c’était trop bon, on en a plus » – Mary Celeste, Garde RobeÉpure… -. On est tout excité de lire les menus sur les ardoises et de voir que certains sont barrés car il y a eu trop de gourmands – Au Passage, Broken Arm, Tuck Shop, Bob’s, Ten Belles… -. On surkiffe ces pop-up dinner qui font qu’on frétillera toute la semaine jusqu’à ce qu’on pose la première assiette devant nos yeux pétillants – le Red House et son brunch par Emperor Norton ou la Table Ronde et ses grands chefs -. Et surtout, on adore quand on ne choisit plus et que c’est du blind menu – Roseval, Galopin, Rino, Bones… -. Se poser, discuter et laisser la soirée se remplir de surprises, de couleurs, d’arômes, d’étonnement…

Il y a bien sûr plein d’autres adresses. Le mieux, c’est de partir en croisade contre la mal bouffe et les lieux sans âme. Faire ressortir l’authenticité et l’émotion. Voila. C’est beau ça.

Encore, on en veut encore. Toujours plus de surprises.
Pour garder les cap sur les bonnes idées, suivez PriceLess Experiences avec MasterCard, ils ont plein d’idées intéressantes mais pas tout le temps à petits prix. Mais aussi le PopCorn Project, le cinéma social club, pour lier culture, food et soirée.

Et pour être sur de ne rien louper, voici le lien vers la map Little Black Book : http://goo.gl/swXYB.

Publicités