Le Pantruche

20130408_125302

Entre le Pigalle enflammé et la très mondaine et coquette rue des Martyres, le Pantruche, ce néo-bistrot, trouve tout à fait sa place. Mi-simple mi-grand standing – du moins dans l’assiette – les business men et les simples épicuriens de passage se côtoient et se rassemblent sur la banquette pour déguster de superbes plats.

Un cadre type brasserie avec les barres métalliques dorées, les grands miroirs vieillis, les banquettes en « cuir » bordeaux, un comptoir en zinc et des serveurs avec des chemises à carreaux et tabliers. Une bonne touche française un peu classique. L’espace est restreint, un vingtaine de couvert et une légère chorégraphie de serveurs. Un menu sur l’ardoise. Des plats qui changent tous les jours en fonction des produits de saison et des arrivages. Une ambiance totalement détendue le midi, un peu plus cosy le soir.

Mais c’est le midi que l’on trouve le plus d’intérêt. Bah oui, ils ont une formule à tout petit prix et la qualité des plats reste le même. Donc banco. Et puis, c’est super agréable de bien manger le midi.
L’ardoise posée sur l’îlot central, c’est avec empressement que je quitte la conversation pour passer à la lecture. Oui, la seule chose qui peut me couper d’une discution « potins », c’est  bien le menu de ce que je vais pouvoir délicatement explorer culinairement. Désolée, mais ma gourmandise est surement mon plus gros défaut. Revenons donc à cette carte et la gentil explication du serveur. Formule du jour entrée/plat ou plat/dessert à 18€ avec entrée au choix et plat fixe. Aujourd’hui, ils avaient du porc en plat de résistance  Donc malheureusement pour moi, je n’ai pas pu profiter de la super formule. Mais j’ai opté pour la volaille aux morilles et épinards branche. C’était vraiment bon. Après, est venue la question fatidique : qu’ont-ils comme fromages ? Oui. Entre un gâteau au chocolat et une Fourme d’Ambert, désolée, mais je prend la Fourme. Mon estomac rêvant de coulant-puant-fort et non glamour, c’est sur la compote de pomme Grany Smith-financier-glace que j’ai voué ma fin de repas. Ma raison un peu princesse a eu le dessus. On a quand même vidé le pot de caramel beurre salé de notre partenaire qui, par gentillesse, n’a pas tout versé sur son soufflé au Grand-Marnier.

Bon, je ne vais pas vous le répéter mais si vous cherchez un coin où déjeuner comme un roi en payant le prix d’un bistrot basique, vous avez trouvé votre lieu. C’est bon, c’est beau et le service est adorable, souriant et il faut l’avouer, très charmant. :)

Ouvert du lundi au samedi de 12h30 à 14h30 et 19h30 à 23h
Formule entrée/plat ou plat/dessert à 18€
Formule entrée/plat/dessert 34€
Verre de vin entre 5 et 7€

Le Pantruche
3, rue Victor Massé
75009 Paris
Métro Pigalle L2, L12

Publicités