Pirouette

20130418_124409

Caché un peu derrière l’accès souterrain routier des Halles, sur une petit place piétonne abritant plusieurs terrasses de cafés, se niche Pirouette, un restaurant vert amande avec de grandes baies vitrées. Discret, sobre, original pour le quartier et surtout intriguant.

A l’intérieur, un grand espace à haut plafond nous offre une atmosphère posée, non oppressante. A cela s’ajoute les grandes vitres qui apportent plein de lumière, d’ouverture. Ce qui est sur, on respire bien ici. Il y a également une mezzanine au dessus de la cuisine pour offrir plus de places pour les gourmands. Au niveau décor, on est sur un mélange de bois clair et de noir ardoise. Un grand pan en croisé loge les bouteilles jusqu’au plafond. Cela met une ambiance un peu cave à vin très agréable. Il y a également une étagère qui renferme tous leurs secrets d’assaisonnement : des sels noirs, des sucres roux, des poivres divers, du jasmin, des piments… un peu une caverne d’Ali Baba. C’est joli et attrayant.

Mais passons à table. Ici, on propose des produits de saisons – pas étonnant – et des produits de chasse et pêche, de saison également. Ce qui fait que la carte change un peu toutes les deux semaines et beaucoup au bout de 40 jours – rotation des cycles de chasse et de pêche -. Le midi, on vous propose une formule déjeuner à 18€, prix qui n’est pas désagréable mais pour entrée et plat. Pas le droit de dessert. Petite déception sur ce coup. L’entrée est au choix dans les entrées proposées et le plat est fixe avec deux suggestions. Cela nous laisse un peu de réflexion. Joue de porc ou pièce de bœuf. Au final, la réflexion est courte, ça sera bœuf pour moi. Sinon, vous pouvez également opter pour le menu Pirouette à 38€ avec entrée, plat et dessert. Le soir, c’est formule Pirouette ou à la carte.

En ce qui concerne la sélection des vins, elle n’est pas dégueulasse. Les grandes régions sont représentées, avec quelques domaines intéressants. En gros, nous avons dégusté, un Vacqueras « Terre d’aigles » du domaine Richaud 2011 et un Pic Saint Loup Clos Marie 2010. Deux vins assez bons et sympathiques. J’ai une préférence pour le Richaud et aurais aimer goûter le Faugères 2009 de Léon Barral mais y en avait plus. Dommage.

Bref. Pour revenir à ce déjeuner, cela a été formule du midi avec un petit dessert partagé et du vin, comme vous avez pu le comprendre. Hé oui, par moment, on se permet une petite dégustation de vin, même à midi.
Les plats sont assez bons. La viande était parfaitement cuite. Et pour dire, je fais partie des gens qui sont compliqués sur les cuissons et demandent un « bleu-mais-chaud » ou un « saignant-pas-trop-cuit ». Le truc qui fait sourire le serveur et râler les cuisiniers. Pour le dessert, on a suivit les avis des gens sur les réseaux mais aussi l’avis du patron. Et heureusement pour nous, c’était le même. C’est donc sur un riz au lait et son caramel beurre salé que nous avons tranché. Pour être assez fan des riz au lait avec caramel, j’avoue que ce petit caramel salé était plutôt bon et se mariait parfaitement bien avec le riz au lait façon risotto, à mon goût.

C’est un endroit très agréable, surtout s’il fait beau. Vous avez une terrasse et la table à l’intérieur juste derrière la vitre, au soleil est parfaite aussi, si vous voulez du chaud, de la lumière et du calme. La sélection de plats est alléchante et variée et la carte des vins vous permet de satisfaire vos envies. Après, si on analyse le tout, je dirais que les prix sont peut être un peu élevés mais on passe un bon moment.

Ouvert du Lundi au Samedi, midi et soir
Formule midi à 18€, formule Pirouette à 38€, dessert entre 8 et 14€
Vin au verre entre 6 et 14€, bouteilles de vin, premiers prix autour de 25€
Terrasse, baie vitrée
Groupe de 8, chaise enfant

Pirouette
5, rue Mondétour
75001 Paris
Métro Etienne Marcel L4, Chatelet/Les Halles L1, L4, L14

Publicités