Pascade, un bout d’Aveyron à Paris

20130504_133018Si vous ne connaissez pas la pascade – sort de crêpe aux bords relevés, légèrement caramélisés, qui permet de servir de récipient pour les condiments – peut être que le nom d’Alexandre Bourdas, chef du SaQuaNa (Honfleur), vous parle plus.
En tout cas, la Pascade, cantine qui se veut ouverte à tous, décontractée et conviviale est une vraie réussite.

Ici, le cadre simple et épuré, mêlant tables en noyer – basses ou hautes -, accompagnées de chaises dessinées – 100% confortables -, de tubes métalliques incorporés dans la table où se cache les couverts Laguiole prêts à l’usage, d’un mur en pierre de taille avec une ligne de verres à vin, d’une étagère d’armaniaques… dessinent parfaitement cette volonté de faire un lieu pratique, disponible et à portée de tous. Pas de fioriture, juste un lieu où la pascade est mise à l’honneur pour que les gourmands et aventureux puissent découvrir ce met délicieux. Et croyez moi, c’est super bon, nature, salée ou sucrée. Et puis connaissant la renommée du chef Bourdas, soyez sûr que les mets et compositions qui vont garnir les pascades seront succulentes.

C’est donc en mode découverte que nous sommes – mes collègues et moi – venus découvrir ce lieu. J’en avais beaucoup entendu parlé, j’avais vu les lieux en travaux et je rêvais de venir. Et ben, c’est fait. Et quelle découverte. Nous avons d’abord commencé par l’apéro avec une pascade nature – dite originelle (7€) avec des herbes et de l’huile de truffe – pour connaitre le produit et son goût de base avant de passer aux salées puis sucrées. Nous avons par la suite opté pour une cuisse de poulet (22€) – semoule, poulet et légumes -, une pointes d’asperges (25€) – asperges, radis noir, cressonnette, oignons piquants et carpaccio de veau – et une autour du canard (19€) – frittons de canard, feuilles de chênes, mâche, foie gras -. Des compositions et goûts parfaits. Une cuisine moderne, simple et 100% gourmande. Les pascades ne sont pas du tout lourde comme on pourrait le penser en l’associant à du pain. C’est léger, discret et le goût caramélisé, un peu sucré est très subtile. Afin de conclure en beauté, on à opter pour une sucrée. Il fallait bien tout goûter afin de vous faire un rapport précis. :) On est donc parti sur souvenir de Pâques – chocolat, mousse de jus d’ananas caramélisé, chair d’ananas, meringue et grué -. Un régal.

Il ne faut pas oublier que la carte des vins est aussi un point important du lieu car ils ont des références très intéressantes. Nous avons donc opté, pour commencer, par un blanc, Jurançon sec Cuvée Marie 2011, Uroulat (23€). Très bon. Frais, gourmand, délicat en bouche et une couleur dorée. Puis, afin de se faire vraiment plaisir car, il faut l’avouer, c’est vraiment super bon, nous sommes partis sur un Gevrey Chambertin 2008. Toute la gourmandise du pinot noir avec ce caractère en plus et ce goût de fruit délicat. Un petit bonbon de fraîcheur.

La cerise sur le gâteau, c’est quand même le super service souriant, agréable, super décontracté et très professionnel. Le lieu en devient d’autant plus magique.

Ouvert tous les jours de 12h à 23h, non-stop
Pascade salée entre 19 et 28€
Vin au verre entre 7 et 14€
Menu enfant à 15€
Table pour des groupes de 20 personnes
Brunch le dimanche à 25€ (boisson + pascade salée + pascade sucrée)

Restaurant Pascade
14, rue Daunou
75002 Paris
Métro Madeleine L12, L14, Opéra L3, L7, L8, RER A
Publicités