Paris-Hanoï

20130617_203730_1

Si comme moi, vous êtes juste accro à la cuisine Indo-chinoise, Paris-Hanoï va vous émouvoir. Je me souviens de mon voyage au Viet-Nam, ces odeurs, ce bruit de fond, cet électricité dans l’air du aux personnes qui s’agitent dans tout les sens, ces teintes de rouge, ces sourires amicaux… Tout ceci se retrouve au Paris-Nanoï, même la chaleur et l’humidité dans l’air.

Mais comme vous vous en doutez, quand une adresse viet de qualité ouvre, il est souvent complet. Donc n’hésitez pas à passer, à demander s’il a de la place, à attendre dehors tranquillement que la place se libère. Ils sont très efficaces à l’intérieur donc vous n’allez pas attendre très longtemps. Au menu, pas de surprise, des Bo-bun, des soupes, des plats avec du boeuf au caramel, du poulet à la citronnelle…, des nems, des salades, de la bière Saigon, du lait de coco, des desserts typiques… Que du bonheur.

Les effluves de la cuisine viennent vous titiller les narines, vous trépignez d’impatience en train de lire et relire la carte que vous trouvez en vitrine pour être sur de commander au plus vite et de enfin, déguster, ce qui vous manque trop en ce moment, ce sentiment de dépaysement et de voyage.
C’est prêt, on se pose, on commande des rouleaux de printemps et des nems pour commencer puis ce sera Bò Bún nem (10,50€), Boeuf Saté (9,80€), Tôm Bún Nem (crevette et nem – 11€) et Bún chà (boulette de boeuf – 9,80€). A peine commander et déjà servi. Tant mieux car on était prêt à piquer dans l’assiette de la table d’à coté. Les plats qui défilent attisent encore plus la faim et c’est avec impatience que vous tournez entre vos doigts vos baguettes. Ca y est, nem et rouleaux de printemps ingurgités, on attend nos Bo-Buns qui ne se feront pas trop désirer. Quel bonheur, quel souvenir. Exactement comme à Hanoï. On rajoute un peu de piment et c’est parti pour 20 minutes de voyage hors du temps.

Pour terminer, tarte maison figue-mangue, flan thailandais coco-matcha, crême caramel et le fameux Mystère. C’est dingue comme quoi on pourrait parier 100 balles comme quoi il y aura un mystère et des fruits givrés au dessert. Pourquoi ? C’est une blague qu’ils se font entre eux ? C’est vraiment des desserts que les gens consomment ? C’est un peu comme l’aquarium dans un chinois, ça fait parti du décor, bah là, ce sont les desserts.

Le petit détail qui fait son importance. Si jamais vous êtes attentif, vous remarquerez les photos au mur ou celles sur les menus. Elles sont magnifiques. Enfants du Viet-Nam, enfants du patron ? Qui sait. Mais cette touche artistique est vraiment belle.

En tout cas, c’est vraiment une adresse qui vaut le détour. Voyage garantit, moment émotion obligatoire et surtout, votre estomac vous remerciera.

Ouvert tous les jours, midi (12h-14h30) et soir (19h-22h30)
Pas de réservation
Sur place ou à emporter
Service rapide
Nem 0,90€ pièce, Bo-Bun à partir de 9€, dessert à 5€

Paris-Hanoï
74, rue de Charonne
75011 Paris
Métro : Ledru Rollin L8, Charonne L9
http://www.parishanoi.fr/

Publicités