Lockwood, le bar underground

20131213_215841_1

Rue d’Aboukir dans le 2ème arrondissement de Paris, entre boutiques de tissus, grossistes et magasins, vient de prendre racines un lieu qui risque de faire vibrer la scène parisienne. Mené par trois garçons connus de la scène du bar – oui, du bar à café aussi -, trois frères qui ont décidé de monté un concept assez particulier, un LNI – lieu non identifié -, le Lockwood.

Est ce lieu où le concept qui est arrivé le premier ? La question reste pour le moment, non posée, mais en tout cas, les deux fonctionnent parfaitement ensemble. Un bar à café-bar à apéritif-bar à cocktail, ces garçons n’ont pas froid aux yeux, et ils ont raison. Ce lieu est magique.

Ancien stock de tissus – ont vous l’avais dit, c’est le quartier -, sa structure complètement atypique, composée de couloirs et d’escaliers vous emmène sous terre, directement dans la grotte du loup. Bien que barbu avec une chevelure digne d’un compte Disney, un regard intense et un sourire charmant, Christophe est extrêmement sympathique. Si vous avez l’oeil, vous notez que son acolyte derrière le bar, ne vous est pas inconnu, c’est Romain, anciennement au Frenchie to Go.

Dans un cadre qui rappelle les sociétés secrètes du temps de Templiers, cave de pierre voûtée et son sourd, le doux bruit des glaçons délicatement shaké à trouver un nouveau nid. Cette écrin bien caché renferme, bien sur, un joyau. Chaleureux bien que composé de matériaux froids – pierre, métal et bois -, ces trois frères – Christophe, Olivier et Thomas – ont réussi à dresser surement le nouveau flambeau de la scène cocktail.

Une carte que certains trouvent trop classique – il est vrai que Black and Stormy, Whisky Sour, Mint Julep, Sazerac et Old Fashion y sont présents – mais leur réalisation est délicatement accomplie pour un résultat, parfait. Pourquoi toujours rêver d’étrange, de différent, quand on sait qu’on raffole de « classique ». Mon coup de cœur tombe sur le Penicillin. Délicieusement envoûtant – c’est le cas de le dire -. Le seul hic c’est qu’il y avait surement un trou dans mon verre car il était vide en moins de 10 min. Je n’ai jamais de chance avec les verres.

En tout cas vous l’aurez compris, ces quelques lignes ne seront que le début d’une déferlante médiatique. Mais notez bien ce mot, Lockwood, il sera bientôt associé à tous vous rendez-vous, que ce soit pour un simple café, une pause dej sur le pouce, un apéro au Spritz ou un nuit cocktailisée.

Ouvert tous les jours sauf le dimanche, de 8h à 2h pour le rdc et de 18h à 2h pour le sous-sol
Cocktails de 8 à 18€, vin de 6 à 14€
Table tranquille ou bar
Lieu sans réseaux donc prévenez vos amis, avant

Lockwood
73, rue d’Aboukir
75002 Paris
Métro Sentier L3

Publicités