John Weng, Paris

John Weng

Pour changer des bouibouis asiatiques où l’état de la cuisine reste à débattre, John Weng s’affiche bistrot asiatique. Enseigne lumineuse en forme de cubes surplombant l’entrée accompagnée de son homologue en écriture asiatique sur le flanc droit. Une touche mi-bankok mi-tokyo qui offre un premier point à l’appréciation global. A l’intérieur design comme ambiance, nous plonge dans un bain hipsto-bobo-cool entouré de tapisserie de kois dorés sur fond vert amande. Un mélange surprenant faisant légèrement oublié le côté asiatique. Les effluves quand à elles ne mentent pas. Saté, menthe, coriandre. L’estomac se réveille. En cocktail les mélanges de saké, Whisky, Yuzu, mangue, menthe intrigues mais restent hors scop des expectatives. Le réconfort vient sur le Bo bun – enfin un peu d’Asie – et ses variantes : bœuf, poulet au saté… Pour le reste, c’est le Burger au pain à l’encre de seiche qui passera au test. Frite de patate douce légèrement tempurée avec une mayonnaise au gingembre au top. Le seul ingrédient un peu relevé. Pour le reste, Bo bun et Burger restent correctes mais manquent grandement d’épices, de vivacité et d’esprit asiatique. Un voyage en Asie qui ne gravite malheureusement pas plus loin que le pas de la porte.

Ouvert du lundi au samedi, midi et soir
Formule déjeuner à 16€, le soir entre 30/35€ par personne
Cocktails à partir de 10€

John Weng
20 rue du Faubourg Poissonnière, Paris 10ème
Métro Grand Boulevard (L8, L9), Poissonnière (L7)

Publicités