Bouillon ou pas, Paris

20150120_204607

Bouillon, petit nouveau dans le 9ème qui laisse entendre un léger écho sur la toile, mais qu’en est-il réellement ? Une décoration qui rappelle quelques ambiances tirées de Elle déco avec ses chaises en bois associées à des fauteuils gris confortables autour d’une grande table d’hôte. Un cadre charmant mais un peu trop dénudé. En jouant sur l’épuré ils sont tombés dans le neutre. Un ensemble qui ne collent pas. A ceci s’ajoute une carte où le choix est difficile, pas parce qu’on hésite entre trois mais plutôt que rien ne donne vraiment envie. Un concept qui se veut « retour aux sources » avec le travail de plats classiques revisités. On tombe au final sur le non choix. Suprême de pintade-embeurrée de choux-jus-noisettes fraîches et cabillaud cuit vapeur-betteraves multicolores-agrumes-sauce échalotes-vin blanc. Une pintade un peu séche, un cabillaud trop nu pour des prix qui passent les 20€. En dessert, rebelotte. Decision prise par élimination qui nous amène à la tarte fine aux pommes qui arrive un peu trop cuite sur le dessus. La cerise sur le gâteau, en plus du service super lent, le déclenchement de la musique vers 21h30 pour passer Jeanet Jackson. Ceci a tout de suite fait monter le volume sonore global et transformer le tout en brouhaha fatiguant. Un ensemble décousu voir incohérent pour une addition trop salée. 37€ pour plat-dessert-verre de vin c’est trop à mon goût quand on sait que des restaurants d’exception font des menus à moins de 50€ associant jusqu’à 5 plats (Abri, Bones, Le Galopin, Pierre Sang…).

Ouvert du mardi au samedi, midi et soir
A la carte entre 30€ et 55€
Verre de vin à partir de 5€

Restaurant Bouillon
47, rue de Rochechouart, Paris 9ème
Métros Cadet (L7), Anvers (L2)

Publicités