Vivant Cave, Paris

20150122_201042

Un trottoir, un numéro, deux portes. D’un côté le restaurant, de l’autre la cave. Ici, plateau de marbre, vitrine de bouteilles, cuisine ouverte. Posé sur les tabourets fixes tournants, l’oeil plongeant sur les mains du chef en action, on laisse le sommelier servir un verre de vin rouge d’automne. Gamay de Cyril Alonzo. En mets, c’est le saucisson d’Ardèche tranché fin sur une assiette old school à fleurs qui prend les devants, puis une truite à peine cuite au four avec une fondue de poireau froide tenue au vinaigre, couverte de feuilles de choux cramées et de choux cru s’empresse de lui emboîter le pas. Préparées minute devant les yeux, les plats n’en sont que plus délicieux. Une valse noble et calculée. En fond, les langues anglaises, italiennes et autres s’entremêlent pour nous rappeler que cette table est, de loin, connue.

Ouvert du Lundi au vendredi, de 18h à 1h
A la carte de 30 à 55€
Vin au verre dès 5€

Vivant Cave
43, rue des Petites Écuries, Paris 10ème
Métros Bonne Nouvelle (L8, L9), Poissonnières (L7)
vivantparis.com/

Publicités