Au Vin, Sao Paulo

20150327_222347_1

Patrick Bragato a osé le grand écart. Ce franco-paoliste à la coupe ébouriffée, quite Marcq-en-Baroeul pour Sao Paulo. La petite bourgade chic de Lille pour la cité opulente et grouillante du Brésil.
C’est dans une petite échoppe en fond de cour mi-cave mi-restaurant dans l’un des quartiers les plus riches du pays, qu’il se niche. Ouvert depuis plus de deux ans, il reprend les rênes de la cuisine pour remonter le navire. Il fouine, rencontre, échange, cherche et redessine une cuisine à base de légumes et de produits locaux. Un choc pour certains paolistes qui restent ancrés dans leurs habitudes. Mais il travaille chaque jour pour faire changer les mœurs. Une cuisine simple, accessible, avec des produits du marché et surtout, à un prix imbattable. 6 plats à moins de 80 BRL. Vu la qualité de la cuisine, des produits et du taux du real, on peut tout de suite en faire sa cantine. Sa cuisine conserve des codes que l’on connait bien en France mais qu’il est agréable de retrouver ici. Il travaille une cuisine locale très intelligente. Il surprend avec son caviar d’Aubergine, maxixi (courgette brésilienne en forme d’étoile), oignons caramélisés et en pickles, dulce de Leche torréfié et zeste d’orange, son magnoc, purée de batatas jaunes, pignon de poulet, châtaignes du brésil et sauce de langoustine ou encore son cupim (partie du cou du boeuf, typique du Brésil), feijoas organiques, couve (légume vert brésilien) mariné avec du zeste de citron vert et son dessert ananas, poivron rouge et hibiscus. Des associations et un peps en bouche étonnants. En projet sur l’ouverture d’une ferme, il est en constante recherche de qualité locale. A suivre.

Ouvert le midi et le soir
Menu à 60 ou 80 BRL
Pas de carte, plats réalisés en fonction des produits trouvés le matin

Au Vin
Rua Diogo Jacome, 475,
Vila Nova Conceiçao, Sao Paulo

Publicités