Generous Gin, le nouveau Gin-erous

20150920_172610-01

Rencontre et découverte le week-end dernier au Andy Wahloo du tout nouveau Generous Gin. Né d’un assemblage de quatre London Gin – un d’Espagne et trois de France – à Cognac, ce nouveau spiritueux tricolore se veut complexe et simple. Bel oxymore. Les quelques mots échangés avec le « maître de chai » ont éclairé leur volonté  de créer un spiritueux accessible pour tous sans dénaturer l’expérience sensorielle. Un produit qui se doit d’être pointu pour que les professionnels du milieu l’apprécie, sans partir dans la gamme de nouveaux Gin indomptables, et simple, pour que le consommateur l’adopte.

Le mettre mot de l’élaboration de ce gin et de son packaging est l’élégance. Une bouteille en verre opale blanc – rare dans les spiritueux – inspirée de la porcelaine. Un design monochrome, simple. Un produit gras, tendre et doux en bouche, un nez aux parfums floraux et frais, absolument pas alcooleux, des arômes délicats sur les agrumes et la baie rose qui tend en fin de bouche sur le raisin blanc porté par le sureau. Une emprunte qui rappelle les premiers pas de Hendrick’s. Un coté frais et floral qui séduira en priorité la classe féminine.

Du coté Gin To’, le produit tient son engagement. Une ouverture agréable sur l’amertume des agrumes servit avec quartiers de citron et zeste d’orange toppé de Schweppes Héritage Tonic. L’amer présent dans l’ensemble des ingrédients s’accorde pour un flash frais qui accroche la langue et le fond du palais. Sur un cocktail plus glamour et délicat, l’association de raison blanc coupé en tranche, du sirop de sureau Bellevoir et de Tonic Water de Fever Tree, offre rondeur, fraîcheur et casse l’amertume du Gin pour mettre en avant le coté floral sans agresser le palais des plus sensibles.

Un nouveau spiritueux qui trouve facilement sa place sur le bar et qui affirme son coté technique maîtrisé et féminin.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Publicités